Le Chemin De L'Aquariophilie
Bonjour et bienvenue sur le forum !! Smile
N'hésitez pas à poser les questions qui vous passe par la tête, nous somme là pour ça Very Happy !

N’oubliez pas de vous présenter Smile



 
AccueilConcours PhotoCalendrierGalerieFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Discus présentation :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LD Aquarium
Partenaire
Partenaire
avatar

Messages : 24
Activité : 37
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Les Discus présentation :   Ven 28 Déc - 2:40



Le Discus fait partie de la famille des Cichlidés, il émerveille de part sa beauté, ses couleurs qui lui sont propres. Le Discus fait l'objet de sélections spécifiques pour avoir aujourd'hui autant de coloration.
Il existe différentes variétés de Discus, les sauvages et ceux d'élevage.
Des concours sont organisés par delà le monde pour déterminer les plus belles variétés comme en Allemagne, au Japon et aux USA par exemple.
Ils ont une espérance de vie pouvant aller de sept jusqu'à quinze ans si vous en prenez grand soin.

Origine du Discus :

Les premiers Discus furent découvert en 1833 au Brésil dans la rivière Rio Negro par Johann Natterer.
Les principales importations du Discus sauvages se faisaient principalement du Brésil pour les Discus "bruns", de Colombie pour les Discus "bleus" et "verts".
Depuis, on trouve du Discus en Allemagne, au Brésil, en Colombie, en Asie, aux USA.


Les variétés les plus connues du Discus :


Les Discus sauvages : Basé principalement sur :
le Symphysodon Heckel (avec neuf barres, la cinquième barre centrale étant plus large que les autres) de couleur : brun, bleu et vert.
le Symphysodon Aequifasciatus (avec neuf barres) de couleur : brun, bleu, rouge et vert.


Les Discus d’élevage : Basé principalement sur :
le Symphysodon Aequifasciatus (avec neuf barres) de couleur : brun, bleu, rouge et vert qui suite à des sélections de couleurs ont créé la base du Cobalt bleue, du Turquoise rouge ainsi que du Pigeon.


Description du Discus :


La forme générale du corps est ronde. Ses nageoires pectorales et caudales sont de couleur le plus souvent transparente. Tandis que la ventrale, dorsale, anale ont une forme qui leur est propre et un peu coloré. La ventrale (est plus longue que large) ainsi que la dorsale sont longues et suivent le corps, en partant de la base des opercules jusqu'à la base de la nageoire caudale.
Le Discus à taille adulte peut mesurer de 14 à 25cm, cela dépend de l'espèce que vous possédez.

Attention : Il faut les acheter quand ils sont à la taille de 6/7cm (minimum conseillé) sinon, vous aurez des soucis pour les maintenir (pour les amateurs)


Différences entre mâle et femelle :

Il est possible d'identifier le sexe des Discus quand ils sont quasiment à taille adulte (de taille minimum de 12 / 14cm.)

Principales différences :

La différence morphologique :

En général, il est possible de les voir en regardant les nageoires dorsales, caudales et anales / pelviennes de vos mâles et femelles.

Chez le mâle :
- Une excroissance de la nageoire dorsale est visible chez le mâle alors que la femelle n'en a pas.
- S'il n'a pas d'excroissance, voir si ses nageoires anales et dorsales sont pointus ce qui ne se passe que très rarement chez les femelles.
- Il est généralement plus grand que la femelle avec un front plus charnu.
- Regarder sa papille génitale qui doit être pointu lors d'une reproduction.

Chez la femelle :
- La nageoire caudale d'une femelle dépasse généralement celle d'un mâle (chez eux, elle reste quasiment en alignement avec la nageoire dorsale).
- Elles ont une zone plus ronde entre les nageoires pelviennes et anale. Les mâles ont des nageoires pelviennes et anale plus pointues.
- Regarder sa papille génitale qui doit être arrondie lors d'une reproduction.

Poissons s’acclimatant aux Discus :


Les poissons s'acclimatant aux Discus sont de famille :
- Soit Apistogramma et genre assimilés : en taille de 5 à 8cm maxi qui sont des poissons de fond
- Soit Gasteropelecidés : en taille de 5cm maxi qui sont des poissons de surface
- Soit Characidés : en taille de 3 à 8cm maxi qui sont des poissons de pleines eaux
- Soit Loricariidés : en taille de 10 à 15cm maxi qui sont des poissons de fond
- Soit Corydoras : en taille de 4 à 5cm maxi qui sont des poissons de fond
- Soit Ancistrus : en taille de 8 à 9cm maxi qui sont des nettoyeurs de vitre. (à éviter en bac de repro).

Comportement en aquarium / Maintenance en captivité :


T : 28°C à 32°C
pH : 5.5 à 7.2
Dureté : 1°d GH à 10°d GH

Le Discus est décrit comme un poisson très calme, craintif et timide mais, aussi grégaire, il a donc un comportement territorial et hiérarchique.
Il faut compter un minimum de 50 à 80L par Discus, avec un minimum de cinq poissons (donc un bac de 400L minimum).
Leur comportement entre eux est bon.
Il y a toujours une dominance hiérarchique qui se met en place dans le bac, c'est pour cela, qu'il est conseillé d'avoir un bac de minimum 6 individus.

Comme dit plus haut, ils cohabitent bien avec certaines autres variétés de poissons.

L’eau :


Il leur faut une bonne condition d'eau pour qu'ils soient épanouis.

Paramètre sauvage :
Conductivité : entre 80 et 150.
pH : entre 5.5 et 6.5.
T : entre 29 - 30°C

Variété d'élevage :
Conductivité : entre 300 et 450.
pH : entre 6.5 et 7.2..
T : entre 29 - 30°C


Il faut nettoyer le fond de l'aquarium en le siphonnant pour enlever les restes de nourritures, etc.
Pour les changements d'eau, il faut faire des changements très réguliers quand au volume de votre bac et de votre population :
Si vous avez une forte population : changement d'1/3 par semaine
Si vous avez une population moindre : changement d'eaux toutes les deux-trois semaines.


L’alimentation :


Il faut varier leur nourriture en leur donnant 1 à 2 fois par jour pour les adultes :
- Artémia
- Mélange de cœur de bœuf ou dinde
- Les différentes alimentations pour Discus en Granulés :
Nourriture Sera : Sera vipan, Sera Discus, GVG-mix, Sera FD.
Nourriture Tetra : Tetra Min, Tetra Min Pro, Tetra Discus.


Reproduction :


Variété d'élevage / sauvage :

Attention, ce principe est un principe de base!

T : 30°C
pH : 5.5 et 6.5
Conductivité : 80 et 150
changement d'eau fréquents


Si vous avez un bac d'ensemble / communautaire, un mâle et une femelle se rapprocheront et resteront l'un à côté de l'autre. Il faut dans ce cas faire attention, car que cela soit la femelle ou le mâle, ils ne laisseront pas d'autres Discus approcher.
Quand ils seront prêts à frayer, ils commenceront à vibrer / frétiller pour dire qu'ils sont près à s'accoupler l'un avec l'autre.
Une fois le couple formé et prêt à frayer, il vaut mieux les séparer des autres (sinon la ponte ne sera pas menée à terme, les parents mangeront les œufs) et mettre dans leur bac un support de ponte à Discus (ils préfèrent un support vertical pour pondre). Qu'ils commenceront à nettoyer pour leur futur ponte.

La femelle une fois prête, pond ses œufs sur le support. Le mâle les féconde ensuite.
Ils s'occupent chacun leur tour des œufs en les ventilant pendant à peu prés trois jours le temps que les bébés naissent.

Attention : il arrive que les parents mangent leurs œufs s'ils ne se sentent pas en sécurité ou s'ils ne se sentent pas capable de s'occuper de leur ponte!

Une fois les bébés sortis, ils se nourrissent grâce à leur sac vitellin.
Cinq jours après leur éclosion, ils commencent à nager et à ce moment, les parents se relaient pour que les petits se nourrissent sur eux, car leur peau sécrète un mucus qui leur sert de nourriture pendant les 1-2 premières semaines de leur vie.

Attention : il arrive que les parents mangent leurs petits s'ils sont stressés ! Concernant les hybrides,
vu qu'ils sont très claires, il arrive qu'ils aient des soucis concernant leur mucus (Pigeon blood, Pigeon white, Discus white par exemple).

Il faut donner jusqu'à 6/ 10 fois par jour à manger pour les bébés :
Il convient de leur donner des nauplius d'artémias et faire des changements d'eau de 10% du bac tous les jours et augmenté la dureté de l'eau progressivement pour que les squelettes des alevins se fortifie.
La croissance des jeunes est rapide !


Maladies / Traitements :


Les maladies et traitements expliqué ci-dessous sont des exemples de diverses maladies qui peuvent toucher les Discus. Divers traitements sont possibles, nous vous en présentons quelques-uns.
Avant de faire ces traitements, il est très important de bien diagnostiquer votre bac / Discus pour rechercher la maladie ou bactérie qui les touchent.

Maladie des trous :

L'hexamitose : Cette maladie est assez fréquente, elle est causée par un flagellé nommé Spironucleus Elegans Lavier. Il existe une deuxième espèce de flagellé spécifique au Discus. Il s'agit de H. Symphysodonis = le H. Intestinalis.

Il s'agit d'une maladie qui infeste les organes digestifs (intestins principalement) du poisson. Il s'attaque à la flore intestinale ce qui fait que le poisson perd l'appétit. Lorsqu'il est infesté, il perd de sa coloration ou celle-ci s'assombrit. Il a également une attitude apathique, suivie d'une retraite dans un coin du bac. Ses déjections sont fluides et transparentes, parfois blanchâtre.
Ces flagelles se reproduisent par division en deux parties, leur multiplication est très rapide! Ils peuvent s'enkyster et être évacués avec les matières fécales du poisson malade.
Ils représentent un danger permanent de contamination par ingestion accidentelle de nourriture tombée au sol et souillée par les excréments des poissons malades. C'est à ce stade qu'ils peuvent être aisément combattus.

Traitement : bain continu : 400mg/100L de nitramine ou métronidazole.
Tenant compte que l'hexamitose se présente au début de son cycle sous la forme d'une larve enkystée très sensible à l'ozone (O3), il sera relativement facile de stopper son développement grâce à l'emploi d'un ozoniseur.



Ichthyosporidium : Les Discus sont souvent victimes de cette maladie infectieuse.
L'Ichthyosporidium est un champignon appartenant au groupe des Phycomycètes. La transmission se fait par l'ingestion des spores, expulsées avec les matières fécales des poissons, ou provenant de tissus détachés, ou de poissons morts.
Les spores sont très résistantes, conservant leur pouvoir d'infection pendant des mois. Les altérations pathologiques peuvent être confondues avec celles provoquées par l'infection des mycobactéries.
Chez le Dicus, ce champignon (au deuxième stade) se localise principalement sur la partie frontale de la tête où il perce la musculature jusqu'à la surface dermique (trous) et qui au stade terminal forme parfois une plaie très large.

Traitement : Métronidazole (Flagyl) combiné avec un antibiotique comme le Nifurpirinol = Bactopur direct de Sera, la Tétracycline ou la Néomycine.


Maladie d'ordre général :

Mycoses : De nombreuses maladies communes en aquarium peuvent affecté les Discus, il s'agit notamment des mycoses (champignons) qui rassemblent les groupes Saprolegnia, Achlya, Aphanomyces, Leptomitus, etc.

Traitement : Divers traitements peuvent être effectués à l'aide :
- De Sel marin à raison de 10 à 25gr par litre d'eau. Bain de 10 à 20 min;

Plusieurs traitements antimycosiques existent... Par exemple :
- Bactopur de Sera
- FMC de Colombo


Les vers Capillaria :

Ce ver est un nématode appartenant à la famille des Trichinidés.
Ce ver est long et fin (0.07mm x 20mm pour une femelle / 0.05mm x 10mm pour un mâle.
On trouve couramment une vingtaine de vers dans les intestins d'un Discus parasité. Ils entament la paroi intestinal du poisson.
Le poisson contaminé se remarque par l'aspect de ses excréments qui sont blancs et floconneux, on remarquera également que le poisson manque d'appétit, devient émacié.
Isolé, le ver n'est pas dangereux, en revanche, la présence simultanée du ver Capillaria et de flagellés du genre Spironucleus présente alors un caractère de gravité. Agissant ensemble, ces deux agents pathogènes conduiront le Discus jusqu'à la mort.

Traitement : La technique d'imprégnation de nourriture vivantes est de loin la meilleure et la plus commode des thérapies connues. Elles consiste à ce que des proies vivantes (Chironomes, Corethra, etc.) soient imprégner dans une solution de Concurat à 2-4g/L. Concurat est le nom commercial d'un antihelminthique à large spectre.


Vers intestinaux :
(Cestodes, Nématodes, Trématodes, etc.)
Le poisson est apathique : les excréments sont fluides, filamenteux, blanchâtres.
Le poisson ne mange pas, ou rejette la nourriture.

Traitement : Selon les vers (ex: Nématodes), avec du Flubendazole ou du Tétramisole.
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur#Florian
Administrateur
Administrateur
avatar

Messages : 564
Activité : 792
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 22
Localisation : Albert, Somme (80)

MessageSujet: Re: Les Discus présentation :   Ven 28 Déc - 11:36

super fiche mercii Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://chemin-aquariophilie.lebonforum.com
 
Les Discus présentation :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de discus m
» Présentation de mes jeunes Discus [LES DISCUS] et autres écailles
» Présentation de mon bac 450l !!! RIP !!!
» présentation de mon bac
» presentation de mes discus et ses occupant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chemin De L'Aquariophilie :: L'aquariophilie d'eau douce et Saumâtre :: Poissons, Invertébrés, Plantes :: Invertébrés :: Amérique-
Sauter vers: